Ha Giang, une région mystérieuse et dépaysante

La province d’Ha Giang, frontalière avec la Chine, est située tout au Nord Est du Vietnam. Il s’agit de l’une des régions les plus authentique du pays. Encore loin des foules de touristes, la région de Ha Giang regorge de paysages spectaculaires et changeants. Une boucle de trois jours à explorer les montagnes du Nord, au plus proche des ethnies du Vietnam, fût l’un de nos plus beaux souvenirs de ce voyage.

Arrivée à Ha Giang depuis Sapa en bus et départ pour une boucle de 3 jours en scooter

On a quitté la région de Sapa tôt le matin pour nous rendre dans la province d’Ha Giang. Se rendre dans cette province nécessite 8 heures de bus depuis Sapa, c’est pourquoi il est bien d’y rester au minimum trois jours. La route est longue, très longue… mais les paysages remplis de rizières nous feraient presque oublier la durée.

On arrivera le soir dans la ville d’Ha Giang et on aura plus qu’à louer le scooter chez QT Motorbikes. En plus des meilleures références en terme de location de motos et scooters, ils possèdent aussi un hostel à quelques pas. Nous passerons donc la nuit là-bas. Quang Tan semble plutôt malin et a bien compris le potentiel de la région. Il donne même une carte très bien expliquée pour ne rater aucuns des plus beaux points de vue. Nous avions opté pour la Honda Blade 110cc semi-automatique (150 000 VND/jour).

On effectuera une boucle de 400 km au départ de la ville d’Ha Giang pour découvrir tout ce que cette région magnifique et mystérieuse a à nous offrir. Et autant vous dire qu’on a eu le souffle complètement coupé durant tout le voyage.

Ci-dessous la fameuse carte de la boucle d’Ha Giang délivrée par QT.

carte de l'agence QT pour faire la boucle de Ha Giang

Jour 1 : Ha Giang - Dong Van 140 km

Il est 8h30, c’est l’heure du départ ! L’un de nos sacs restera à l’auberge et l’autre accroché à l’arrière du scooter. C’est le moment de se dire au revoir les copains pour quelques jours. Très vite, nous quittons la ville et la circulation se fait de moins en moins dense, et le froid se fait de plus en plus sentir… Le paysage se transforme totalement pour laisser place à d’immenses rizières et des montagnes.

paysage montagneux avec une maison entourée de rizières
rizières en terrasse au bord de la route de la boucle d'Ha Giang
paysage montagneux dans la brume avec rizières en terrasse

Le soleil n’est pas au rendez-vous aujourd’hui, il s’est perdu dans la masse de nuages et de bruine qui va nous accompagner toute la journée… Ce sont les mains gelées et les lèvres violettes que nous partirons découvrir cette belle région et nous n’en serons pas déçus. Les nuages ont donné une certaine atmosphère au paysage qui ne nous déplaira pas, bien que la brume gâche parfois le spectacle ! On fera quand même pas mal place à notre imagination cette première journée.

Ju avec notre scooter sur les routes de montagnes de la boucle d'Ha Giang
paysage de montagnes karstiques sous la brume lors de la boucle d'Ha Giang
point de vue montagneux de la boucle d'Ha Giang sous la brume

Après Yen Minh, la route est en moins bonne état, le scooter peine à monter et il fait de plus en plus froid. Mais une chose est sure, cette première journée sur le scooter aura bien musclé nos fessiers ! Il nous a parfois fallu attendre que les engins de travaux débarrassent d’énormes pierres avant de continuer notre chemin. Lorsque se dévoilent les pics karstiques du plateau de Dong Van (classé parc géologique mondial par l’Unesco), nous sommes totalement émerveillés.

Nous arriverons à Dong Van vers 18h et il fait désormais un sacré froid de canard à 1053 mètres d’altitude ! Heureusement on trouvera un logement assez rapidement avant d’aller manger une bonne soupe de potiron.

Jour 2 :  Dong Van - Lung Cu 25 km ; Lung Cu - Du Gia 120 km

Julien se laissera tenter ce matin par un phở (plat national vietnamien) avant de continuer l’aventure. Le ciel se découvrira petit à petit, c’est donc le sourire jusqu’aux oreilles qu’on continuera l’aventure ! Aujourd’hui, les coupes-vents resterons dans le sac. Avant de reprendre le scooter, on fait un petit tour au marché de Dong Van. Cette région abrite de nombreuses minorités ethniques. On assiste à un véritable festival de couleurs.

Dong Van boucle Ha Giang

Vers 10h on reprend la route pour se rendre dans la commune la plus au Nord du pays : Lung Cu, aux portes de la Chine. Très vite un panneau nous indique que ne sommes pas loin et en effet on finit par apercevoir au loin la Chine. Nous ne nous attarderons pas à Lung Cu car on sait qu’il nous reste beaucoup de chemin à faire dans la journée !

panorama Ha Giang

En route vers le col de Ma Pi Leng

Très rapidement nous rebroussons chemin pour rejoindre le Col de Mã Pí Lèng. Une route chargée d’histoire puis-ce que les habitants la surnomme la « Hanh Phuc» qui signifie « route du bonheur ». Il aurait fallu cinq années pour construire cette route qui leur permet désormais de se déplacer plus facilement.

Bon clairement ce sera un de nos coups de cœur de la région. C’est ici qu’on prendra vraiment notre temps pour contempler le paysage, croiser des locaux et respirer le grand air. Les routes sont si tortueuses qu’il nous aura bien fallu plus de deux heures pour rejoindre le Col qui atteint les 2 000 m d’altitude.  Le panorama sur la multitude de pics karstiques est juste impressionnant. On peut dire que la route porte bien son nom car le sourire n’a toujours pas quitté nos oreilles.

Si l’on m’avait dit une fois que je prendrai cette route dans ma vie j’aurai répondu « même pas en rêve ! » mais on se laissera très vite tenter. La route fait tout juste la largeur du scooter alors on espère ne croiser personne en sens inverse.

On a également pu observer le canyon de Tu San, au fond duquel coule la rivière Nho Qué. Avec sa profondeur de 800 m (pour une longueur de moins de 2 km), cela en fait le canyon le plus profond du Viêtnam et de toute l’Asie du Sud-Est.

routes vertigineuse boucle ha giang

Passage au milieu des rizières

On s’arrêtera de nombreuses fois pour observer la vie dans les rizières. On peut y voir la récolte, c’est un spectacle fabuleux !

Dépaysement total entre les paysages et les cultures

On croisera de nombreux travailleurs et enfants sur notre chemin. Et ici la vie est loin d’être rose puis-ce que la région reste tout de même très pauvre. Les enfants commencent à travailler très jeunes, ils aident leurs parents à porter des branches, des herbes ou à travailler dans les champs. C’est même assez choquant lorsque l’on voit de si petits enfants avec des objets tranchants. C’est ce qui nous fait dire qu’il s’agit aussi d’un coup au cœur… Nous avions donc acheté quelques ananas et quelques bonbons pour en distribuer aux enfants et ainsi voir des petits bouts de sourire…

Jusqu’à Du Gia, on en prend vraiment pleins la vue ! On passe à travers des collines en terrasse, de nombreux petits villages… et Whhaaaa quoi ! On aimerait même que la nuit ne tombe pas ! Ne te couche pas tout de suite le soleil s’il te plait !

Nous dormirons dans une auberge à Du Gia où l’on passera une agréable soirée en compagnie d’autres « loopers ». Simple, convivial, chaleureux… et bah parfait quoi ! On fera même un billard avec un couple d’Allemands avant de rejoindre chacun notre lit pour se reposer pour la suite de la boucle. Et tout ça pour un euros la nuit.

Jour 3 : Du Gia jusqu’à Ha Giang 105 km

C’est tellement bien de se lever le matin en sachant que tu n’as qu’à prendre la moto et profiter librement des incroyables paysages qui se dévoilent sous tes yeux. Aujourd’hui encore on s’arrêtera assez fréquemment pour observer la vie des locaux, les paysages et les marchés. De nombreux habitants portent encore le vêtement traditionnel, variant d’une ethnie à l’autre. Leur sourire sont souvent timides mais sincères. Ici les habitants ne parlent pas un mot d’anglais donc tout passe à travers des regards, des rires et des sourires et c’est plutôt plaisant.

visite des marchés ethniques de la boucle d'Ha Giang
expériences voyage récits marché ethniques boucle d'ha giang

On passera aussi par un bout de route en très mauvais état sur une bonne dizaine de kilomètres. Attention les fesses. On s’arrêtera bien évidemment au Quan Ba Pass, point de vue connu sur les deux collines jumelles de Quan Ba. Laissez place à votre imagination…

Notre ressenti sur la boucle de Ha Giang

La boucle se boucle… Ha Giang fût l’un de nos coups de cœur car la région possède tout ce qu’on est venu chercher en voyage, l’authenticité, la rencontre des locaux, les paysages grandioses et très peu de touristes…On ne peut que recommander cette région qui est une véritable merveille culturelle.

Merci à tous pour la lecture de cet article et n’hésitez pas à nous dire ce que vous en pensez en commentaire ! Et pour voir la vidéo de notre voyage en Asie du Sud-Est c’est ici.

4 commentaires sur “Ha Giang, une région mystérieuse et dépaysante”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.